Quelle formation pour vos étiopathes à Paris ?

Quelle formation pour vos étiopathes à Paris ?

Comment sont formés les étiopathes ?

L’étiopathie est une méthode de soin associant :

  • une analyse précise et causale des symptômes présentés par les patients,
  • des protocoles thérapeutiques exclusivement mécaniques.

De ce fait, la spécificité des étiopathes repose sur leur pratique au quotidien, mais également sur leur formation universitaire.

Les professionnels étiopathes sont exclusivement sont formés en France au sein de quatre facultés libres d’étiopathie. Ces dernières sont toutes rattachées à l’institut Français d’étiopathie. Cette organisation permet de garantir aux étudiants un bon niveau de formation et de compétence de nos futurs professionnels.

Par ailleurs, les facultés libres de Paris, Lyon, Rennes et Toulouse accueillent des étudiants sur dossiers et entretiens. La formation des étudiants s’échelonne sur 6 années segmentées en trois cycles.

Formation universitaire des étiopathes

Formation des étiopathes

Le cursus de formation des etiopathes

Un premier cycle de trois ans

Le premier cycle de trois années calqué sur le modèle universitaire européen constitue la période d’acquisition des fondamentaux.
En effet, anatomie, physiologie, biologie font partie des matières constitutives du socle de connaissances indispensable à la compréhension du fonctionnement des systèmes biologiques du corps humain.

Un second cycle de deux années

Le second cycle offre une mise en perspective directe du lien entre les matières fondamentales et une approche clinique au plus près des symptômes des patients. 

Il s’agit pour le corps enseignement de former l’étudiant à relever, analyser et mettre en perspective les symptômes des patients afin d’être en mesure d’établir des liens de causalité entre ces derniers.

Enseignement des étiopathes

Anatomie à la faculté d’étiopathie Paris

Il s’agira à terme pour les futurs professionnels étiopathes de pouvoir identifier la dysfonction à l’origine des plaintes présentées pas leurs patients.

En parallèle de ce cursus théorique, le deuxième cycle correspond à la période d’acquisition et de maîtrise des techniques mécaniques permettant à la main du professionnel d’être un véritable outil de soin.

Un dernier cycle d’un an :

La dernière année de formation correspond à une période de professionnalisation. Ainsi, les étudiants en fin de cursus alternent entre la mise en application de leurs connaissances au sein de cliniques étiopathiques et le suivit de cours de spécialisation.

Enfin, les cliniques étiopathiques sont des centres de soin où les étudiants en fin de cursus reçoivent des patients, et mènent eux même l’analyse symptomatique et les protocoles thérapeutiques. En revanche, ces soins sont systématiquement supervisés par des étiopathes dûment diplômés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réalisé par TroisW agence web | 2017 | Mentions légales