Aux origines de l’étiopathie

L’étymologie du mot étiopathie vient du grec “aita”, signifiant cause et “pathos” signifiant souffrance. Cette thérapeutique est l’héritière d’une tradition ancestrale de soin à travers la mobilisation articulaire et viscérale.

Histoire des thérapies manuelles

De tout temps et dans toutes les zones géographiques, l’Homme a utilisé ses mains pour répondre à ses propres plaintes ou aux symptômes présentés par ses semblables. Essentiellement de tradition orale, on retrouve malgré tout de nombreuses traces écrites de traitements manuels, Aristote au IVème siècle avant notre ère, en Grèce puis Galien au IIème siècle ont décrit la pratique de traitements manuels.

Par ailleurs, en Europe et particulièrement en France, la tradition d’un traitement manuel a très longtemps évolué en parallèle de la médecine instituée. Il existait malgré tout une certaine perméabilité entre médecins, chirurgiens barbiers, rebouteux et dénoueurs. On retrouve la trace de traitements manuels à vocation curative dans plusieurs traités à travers les siècles :  en chirurgie avec Ambroise Paré au XVIème siècle, ou encore en gynécologie avec Horace Stapfer dans son anthologie gynécologique au XIXème siècle . Pour autant, les représentants de la médecine manuelle; rebouteux, dénoueurs, sages femmes, ont très longtemps été mis au banc de la médecine classique.

L’émergence de l’étiopathie en Europe

Les raisons de cette méfiance et de ce rejet des traitements manuels a résidé dans le manque de formation et de raisonnement scientifique des rebouteux et dénoueurs. A partir du début du XXème siècle, l’arrivée en Europe de pratiques manipulatives venues des pays anglo-saxons crée un véritable engouement.

Pourtant ces nouvelles pratiques restes contraintes dans leur développement par le maintien de raisonnements très loin des standards scientifiques : “Innate intelligence” (JJ Palmer, pour la chiropraxie) “énergie primaire” (AT Still, pour l’ostéopathie), sont toujours actuels et participent au discrédit de ces pratiques par le monde scientifique.

En réponse aux déviances de ces pratiques est mis en place dès la deuxième moitié du XXème siècle des groupes de recherche afin d’offrir à la thérapie manuelle le raisonnement scientifique auquel elle a droit.

De fait, l’issue de ces recherches conduit Christian Trédaniel, en 1963, à mettre en place le terme “Etiopathie”. Cette nouvelle thérapie manuelle va progressivement se créer et forger ses grandes principes : méthodologie thérapeutique spécifique précise et rigoureuse, compréhension de chaque pathologie selon un protocole bien défini.


Le développement de l'étiopathie

La place de l'étiopathie en France

L'étiopathie s'inscrit comme un partenaire naturel de la médecine allopathique. En effet les étiopathes dans les soins apportés à leurs patients intervenir en collaboration avec l'ensemble du corps médical.

Nos collaborations

Le remboursement de l'étiopathie

Les soins apportés par vos étiopathes à Paris sont très généralement pris en charge par les mutuelles. Lors de chaque consultation, nous délivrons des notes d'honoraires afin que chaque patient puisse bénéficier d'un remboursement.

Le remboursement

L'étiopathie pratique d'avenir

Vos étiopathes à Paris participent au développement de l'étiopathie par leur pratique et par leur engagement dans la transmission de leur expérience. L'enseignement et la recherche sont des moteurs de notre équipe.

Tout savoir