L’étiopathie dans Alternative Santé

L’étiopathie dans Alternative Santé

On parle d’étiopathie dans le magazine Alternative Santé

Vous pourrez retrouver ci-dessous le dernier article sorti dans le magazine Alternative Santé.

La pratique de l’étiopathie est abordée à travers trois aspects :

  • la formation des étiopathes,
  • l’origine de l’étiopathie,
  • la pratique quotidienne des étiopathes.

La formation des étiopathes

Les étiopathes sont des professionnels de santé formé en six ans dans l’une des quatre facultés libres d’étiopathie : Paris, Toulouse, Rennes et Lyon. Les six années d’études sont découpées et trois cycles de formations répondant aux critères européens de formation :

  • un premier cycle de trois ans répondant aux principes d’une licence
  • Un second cycle de deux ans en échos au master
  • Une dernière année de formation professionnelle permettant de faire le pont entre un système universitaire rigoureux et une pratique libérale pluridisciplinaire.

L’origine de l’étiopathie

Dans cette interview Romain Botti, étiopathe à Paris mets également en évidence l’héritage des étiopathes, a travers la pratique ancienne de l’art des rebouteux. En effet, on retrouve des traces de l’usage des techniques de mobilisations articulaires à travers les âges et sur tous les continents. La force de l’étiopathie et en particulier de son fondateur Christian Trédaniel, a été de répertorier les techniques connues et d’en rationaliser l’usage afin qu’elles s’inscrivent de plein pied dans la rigueur des protocoles scientifiques actuels.

L’étiopathie, en pratique libérale à Paris

La pratique quotidienne des étiopathes repose quant à elle sur l’association entre deux impératifs :

  • L’analyse des symptômes des patients afin d’en déterminer l’origine.
  • L’application d’un traitement mécanique sur-mesure.

L’analyse des symptômes présentés par les patients repose sur un protocole spécifique permettant aux praticiens d’établir un lien de causalité entre les symptômes (marqueurs de la pathologie) et la cause de la maladie.

Le traitement mécanique est quant à lui un processus rigoureux adapté à chaque individu. Il s’agit pour l’étiopathe d’applique un protocole thérapeutique précis et efficace tout en respectant le principe de non-douleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réalisé par TroisW agence web | 2017