L’étiopathie, partenaire de la médecine classique

L’étiopathie appartient aux médecines alternatives. Pour autant il s’agit pour l’étiopathe d’avoir un raisonnement en adéquation avec les standards de la recherche et de la médecine allopathique.

De fait, l’étiopathie se distingue des autres thérapies manuelles par son mode d’analyse et de compréhension des phénomènes pathologiques. Cette approche repose sur un raisonnement exclusivement objectif et scientifique.

Dès sa création, l’étiopathie est apparue comme collaboratrice de la médecine classique. La rigueur et l’objectivité du raisonnement en étiopathie est très vite apparue en adéquation avec la médecine classique.

Très naturellement, les étiopathes sont devenus des partenaires thérapeutiques des médecins, sages femmes et kinésithépeutes dont l’objectifs est le soin durable de leurs patients.

Cette intime collaboration se traduit aujourd’hui à travers deux aspects :

  • L’établissement d’un partenariat dans l’enseignement entre étiopathes et médecins,
  • Une recommandation régulière des patients entre praticiens médicaux et étiopathes.

Les partenariats pédagogiques en étiopathie

  • De nombreux médecins, anatomistes, physiologistes universitaires interviennent dans les quatre facultés d’étiopathie.

  • Les étudiants en étiopathie ont la possibilité de suivre des enseignements universitaires (Diplômes universitaires) au sein des facultés de médecines.

  • Les étudiants de fin de cursus (sixième année) ont accès à des stages dans des services d’urgences afin de compléter leur formation.

Les partenaires thérapeutiques en étiopathie

  • La pratique quotidienne des étiopathes s’inscrit dans un historique et un suivi des patients par d’autres professionnels de santé. De nombreux patients ont des traitements médicamenteux au long cours et viennent en consultation avec leurs historiques médicaux. Ainsi il est du devoir de l’étiopathe d’être en mesure de tenir compte de ses traitement dans sa prise en charge thérapeutique.

  • Très souvent, des patients sont adressés dans les cabinets d’étiopathie par leur médecin traitant, cette collaboration fait écho à l’efficacité des traitements étiopathique. Elle impose malgré tout à l’étiopathe une nécessité de compte rendu au médecin traitant afin de permettre un suivi optimal des patients.