Etiopathie – Top Santé

Etiopathie – Top Santé

On parle d’étiopathie dans le magasine « Top Santé »

Le magasine « Top Santé » a pris le temps de s’intéresser à l’étiopathie et en particulier à sa pratique en libérale. C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai répondu aux questions de Mme Boches, afin d’apporter un éclairage particulier à la présentation de ma profession.

Qu’est-ce que l’étiopathie

L’étiopathie, du grec « Aïta » : cause et « pathos » : souffrance est une profession en plein essor. La vocation des étiopathes est de prendre en charge des patients dont les maux trouvent une origine mécanique. Les praticiens étiopathes dans leurs pratiques quotidiennes sont des spécialistes dont l’expertise repose sur :

  • une recherche précise, rigoureuse et scientifique de la cause des pathologies présentées par les patients,
  • l’application d’un traitement mécanique de la pathologie adapté à chaque patient.

On parle d’étiopathie dans le Magasine « top santé »

Par ailleurs l’article de Top Santé revient également sur l’histoire de l’étiopathie et sur les éléments qui ont conduit son fondateur Christian Trédaniel à fonder l’étiopathie : Une méthode d’analyse et de soin détachée de toute forme de croyances et de pratiques en inadéquation avec les standards du monde scientifique actuel.

Une place spécifique dans le paysage scientifique

L’étiopathie s’inscrit, dans son parcours historique et son enseignement, dans les pas de la recherche scientifique actuelle. En effet rigueur et précision ont toujours été les mots d’ordres des fondateurs de la méthode étiopathique et des enseignants aux sein des quatre facultés d’étiopathie en France.

Une profession et une formation en croissance

L’étiopathie est une profession en croissance que ce soit sur l’expertise de ses praticiens que du nombre de ses diplômés. Ainsi tous les étiopathes en exercice sont issus d’une des quatre facultés d’étiopathie (Paris, Rennes, Toulouse et Lyon). Ces centres de formation proposent un cursus sur six années aux étudiants post bac ou aux en reconversion professionnelle.

Enfin sur l’ensemble des six ans de formations, les étudiants futurs étiopathes, recevront un enseignement associant des savoirs purement théoriques mais également des connaissances techniques et pratiques afin d’être en mesure de prendre en charge les patients dans les meilleurs conditions.

Pour retrouver l’article de « Top Santé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réalisé par TroisW agence web | 2017