L’étiopathie : Une formation d’avenir

L’étiopathie : Une formation d’avenir

L’étiopathie est une thérapie manuelle dont la spécificité repose sur le mode de diagnostic. Il s’agit en effet pour l’étiopathe de mettre en évidence les liens de causalités entre les symptômes du patient et la cause sous jacente de la pathologie.
De fait une grosse part de l’enseignement dans les quatre facultés d’étiopathie repose sur les matières fondamentales dont la vocation est de former l’étudiant en étiopathie futur praticien à la maîtrise des outils intellectuels à la base de sa pratique quotidienne d’étiopathe.

enseignement-etiopathie

L’étiopathie : Une méthode de raisonnement avant d’être une thérapie manuelle.

L’étiopathie est méthode de diagnostic avant d’être une thérapie de soin. En effet la spécificité de la profession d’étiopathe est de conduire une anamnèse (interrogatoire à visé diagnostic) exclusivement axée sur  des éléments objectifs qualifiables et quantifiables. Ce sont les symptômes du patient qui oriente le praticien dans le diagnostic et non pas le ressenti palpatoire et tactile de ce dernier.

En ce sens l’étiopathie constitue une profession d’avenir dont les deux piliers sont :

  • une expertise élévée des praticiens en activité,

  • un enseignement exigeant et complet.

L’enseignement de l’étiopathie en France : 

Les étiopathes sont formés dans quatre facultés libres d’étiopathie :

  • Paris,

  • Rennes,

  • Toulouses,

  • Lyon.

Ces pôle d’enseignement présentent un programme commun et un mode d’évaluation des étudiants national. Cette unité dans l’enseignement constitue un élément fort de la formation et la profession d’étiopathe dans la mesure ou elle offre une garantie d’homogénéité dans la compétence des praticiens.

L’enseignement se divise en quatre grands axes :

  • fondamentaux ; dont l’anatomie, la physiologie et la biologie en sont les matières principales,

  • Cliniques : apprentissage des modes l’expressions pathologiques  : Rhumatologie, Neurologie …

  • Pratique : l’apprentissage des techniques curatives de mobilisations articulaires ou viscérales.

  • Diagnostic étiopathique : compréhension des interactions entre les différents organes et systèmes biologiques sous jacents à la mise en place d’un protocole thérapeutique.

L’uniformisation de l’enseignement et de la pratique des praticiens étiopathes  conduit la profession à une fonctionnement homogène et fluide. Les patients ont la possibilité de se faire prendre en charge par différents thérapeutes avec une garantie commune d’efficacité.
Cette efficacité repose sur un diagnostic précis et intelligible. Il ne s’agit plus pour le praticien étiopathe de ressentir mais de comprendre la pathologie présentées par le patients.

 

Réalisé par TroisW agence web | 2017