Category "Non classé"

La faculté d’ étiopathie de Paris s’est dotée il y a plusieurs mois d’un site internet. Outil indispensable à sa communication.

Qu’est ce la faculté d’étiopathie de Paris ?

La faculté libre d’étiopathie de Paris est un centre de formation de premier plan. Elle accueille dans ses locaux des étudiants après le baccalauréat. Par ailleurs, la formation dispensée au sein de cette structure s’étend sur six années.

En outre, la faculté d’étiopathie de Paris appartient à un ensemble de structures dédiées à l’étiopathie. En effet, il existe en France métropolitaine, quatre écoles d’étiopathie. Ces écoles ont pour caractéristiques un enseignement unifié, rigoureux et professionnalisant.

Etiopathie Paris

Enseignement au sein de la faculté d’étiopathie de Paris

Comment s’inscrire à la faculté d’étiopathie de Paris ?

Les inscriptions au sein de la faculté d’étiopathie de Paris sont ouvertes dès maintenant pour l’année universitaire 2019/ 2020. Sont admis au sein de ce cursus les étudiants bacheliers.

La procédure d’admission s’effectue en deux étapes :

  • Le dépôt d’un dossier, accompagné d’une lettre de motivation,
  • Un entretien individuel avec la direction de la faculté d’étiopathie.

En effet, ces deux étapes ont pour vocation de déterminer le niveau d’engagement et de motivation du candidat à l’admission au sein de la faculté d’étiopathie de Paris.

Qu’est ce que l’étiopathie ?

L’étiopathie est une thérapie manuelle non médicamenteuse. Cette méthode de soin se caractérise par un haut niveau d’analyse des symptômes. Et par l’application d’un protocole thérapeutique sur mesure.

Rigueur, précision et innocuité constituent les spécificités de l’étiopathie.

Pratique Etiopathie paris

Pratique au sein de la Faculté d’étiopathie de Paris

Comment se passe la formation au sein de la faculté d’étiopathie de Paris ?

Le cursus dispensé au sein de la faculté d’étiopathie de Paris est divisé en trois cycles :

  • Un cycle de formation initiale : regroupant les matières scientifiques et médicales. Ces connaissances, constituent des prérequis indispensables à l’acquisition et à la compréhension des fondamentaux.
  • Un cycle d’approfondissement : caractérisé par l’assimilation de connaissances transversales et cliniques.
  • Un cycle de professionnalisation : associant un enseignement théorique, et une pratique hebdomadaire en clinique étiopathique.

Par ailleurs, les étudiants en étiopathie sont confrontés à un enseignement régulier des techniques manuelles. Cet apprentissage régulier est indispensable à l’application d’un protocole thérapeutique adéquate. Enfin, cette acquisition s’effectue dès la première année jusqu’à la fin du cursus de formation.

On parle d’étiopathie dans le magazine Alternative Santé

Vous pourrez retrouver ci-dessous le dernier article sorti dans le magazine Alternative Santé.

La pratique de l’étiopathie est abordée à travers trois aspects :

  • la formation des étiopathes,
  • l’origine de l’étiopathie,
  • la pratique quotidienne des étiopathes.

La formation des étiopathes

Les étiopathes sont des professionnels de santé formé en six ans dans l’une des quatre facultés libres d’étiopathie : Paris, Toulouse, Rennes et Lyon. Les six années d’études sont découpées et trois cycles de formations répondant aux critères européens de formation :

  • un premier cycle de trois ans répondant aux principes d’une licence
  • Un second cycle de deux ans en échos au master
  • Une dernière année de formation professionnelle permettant de faire le pont entre un système universitaire rigoureux et une pratique libérale pluridisciplinaire.

L’origine de l’étiopathie

Dans cette interview Romain Botti, étiopathe à Paris mets également en évidence l’héritage des étiopathes, a travers la pratique ancienne de l’art des rebouteux. En effet, on retrouve des traces de l’usage des techniques de mobilisations articulaires à travers les âges et sur tous les continents. La force de l’étiopathie et en particulier de son fondateur Christian Trédaniel, a été de répertorier les techniques connues et d’en rationaliser l’usage afin qu’elles s’inscrivent de plein pied dans la rigueur des protocoles scientifiques actuels.

L’étiopathie, en pratique libérale à Paris

La pratique quotidienne des étiopathes repose quant à elle sur l’association entre deux impératifs :

  • L’analyse des symptômes des patients afin d’en déterminer l’origine.
  • L’application d’un traitement mécanique sur-mesure.

L’analyse des symptômes présentés par les patients repose sur un protocole spécifique permettant aux praticiens d’établir un lien de causalité entre les symptômes (marqueurs de la pathologie) et la cause de la maladie.

Le traitement mécanique est quant à lui un processus rigoureux adapté à chaque individu. Il s’agit pour l’étiopathe d’applique un protocole thérapeutique précis et efficace tout en respectant le principe de non-douleur.

On parle d’étiopathie dans le magasine « Top Santé »

Le magasine « Top Santé » a pris le temps de s’intéresser à l’étiopathie et en particulier à sa pratique en libérale. C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai répondu aux questions de Mme Boches, afin d’apporter un éclairage particulier à la présentation de ma profession.

Qu’est-ce que l’étiopathie

L’étiopathie, du grec « Aïta » : cause et « pathos » : souffrance est une profession en plein essor. La vocation des étiopathes est de prendre en charge des patients dont les maux trouvent une origine mécanique. Les praticiens étiopathes dans leurs pratiques quotidiennes sont des spécialistes dont l’expertise repose sur :

  • une recherche précise, rigoureuse et scientifique de la cause des pathologies présentées par les patients,
  • l’application d’un traitement mécanique de la pathologie adapté à chaque patient.

On parle d’étiopathie dans le Magasine « top santé »

Par ailleurs l’article de Top Santé revient également sur l’histoire de l’étiopathie et sur les éléments qui ont conduit son fondateur Christian Trédaniel à fonder l’étiopathie : Une méthode d’analyse et de soin détachée de toute forme de croyances et de pratiques en inadéquation avec les standards du monde scientifique actuel.

Une place spécifique dans le paysage scientifique

L’étiopathie s’inscrit, dans son parcours historique et son enseignement, dans les pas de la recherche scientifique actuelle. En effet rigueur et précision ont toujours été les mots d’ordres des fondateurs de la méthode étiopathique et des enseignants aux sein des quatre facultés d’étiopathie en France.

Une profession et une formation en croissance

L’étiopathie est une profession en croissance que ce soit sur l’expertise de ses praticiens que du nombre de ses diplômés. Ainsi tous les étiopathes en exercice sont issus d’une des quatre facultés d’étiopathie (Paris, Rennes, Toulouse et Lyon). Ces centres de formation proposent un cursus sur six années aux étudiants post bac ou aux en reconversion professionnelle.

Enfin sur l’ensemble des six ans de formations, les étudiants futurs étiopathes, recevront un enseignement associant des savoirs purement théoriques mais également des connaissances techniques et pratiques afin d’être en mesure de prendre en charge les patients dans les meilleurs conditions.

Pour retrouver l’article de « Top Santé ».

Rentrée universitaire et découverte de la formation des étiopathes

La rentrée universitaire pour les étudiants des quatre facultés d’étiopathie constitue pour certains une poursuite et un approfondissement de leur formation. Pour d’autres ce mois d’octobre est la période de découverte du monde étiopathique. De fait leurs premiers cours dans l’une des quatre facultés d’étiopathie est très généralement placé sous le signe d’une familiarisation avec des matières fondamentales. L’anatomie et la physiologie en sont l’illustration. On retrouve également des cours spécifiques à l’étiopathie avec un apprentissage progressif du vocabulaire propre au raisonnement et à la pratique du métier d’étiopathe.

Une formation théorique…

La formation dispensée dans les quatre facultés d’étiopathie (Paris, Rennes, Toulouse et Lyon) est organisée en trois cycles de deux années chacun. Chaque cycle est une étape dans l’apprentissage et la maîtrise des différents niveaux de complexité du corps humain.

La formation théorique propre a l'étiopathie

L’étiopathie une formation théorique et pratique

En effet la spécificité de l’étiopathie repose sur l’association entre :

  • une maitrise importante des matières propres à la pratique médicale,
  • une analyse des mécanismes sous jacent au fonctionnement du corps humain (systémique, cybernétique…).

Il s’agit pour l’étudiant en fin de cursus d’être en mesure d’exposer de façon claire et précise les mécanismes conduisant chaque patient à exprimer des symptômes. Cette démarche intellectuelle est le socle indispensable à prise en charge causale des patients.

… Et pratique.

Ainsi associée à cette formation théorique exigeante, les étudiants en étiopathie ont une formation pratique, dès la première année, et ce jusqu’à la fin de leur cursus.
De même, l’aspect qualitatif et quantitatif de ces cours de technique manuelle constitue un élément fondamental dans la maitrise de l’ensemble des techniques curatives propres à l’étiopathie. Ces techniques nécessitent, pour une maitrise totale, de nombreuses heures d’entrainement et de répétition, gage d’efficacité, de douceur et d’innocuité.

Pour l’année prochaine

Enfin , la rentrée universitaire étant passée les lycéens ou étudiants en réorientation professionnelle n’ont plus la possibilité d’intégrer l’année scolaire 2017/2018. En revanche il leur est déjà possible de prendre contact avec la faculté d’étiopathie la plus proche de leurs domiciles afin d’initier une procédure d’inscription pour l’année prochaine.

On parle d’étiopathie dans la presse spécialisée.

L’étiopathie est une profession de soin en plein essor dont la spécificité repose sur la méthode d’analyse des symptômes présentés par les patients. L’objectif de l’étiopathie est d’établir un lien de causalité entre les symptômes présentés par le patient et la cause sous jacente à cette pathologie.

L’étiopathie utilise une série d’outils scientifiques afin d’être le plus efficace possible.

Il s’agit en effet pour le praticien d’avoir une vision systémique et une perception d’ensemble de la pathologie et du patient. Cette démarche scientifique exhaustive conduit l’étiopathe à étudier de façon spécifique les interactions entre les différents organes. Le praticien en étiopathie pourra de fait mettre au jour les causes sous jacentes à l’expression de la pathologie.

Lors des petits accidents de la vie quotidienne apparaissent des douleurs et des troubles sans facteurs déclenchant apparents. En effet lombalgies, névralgies cervico-brachiales, dyspepsies fonctionnelles, colopathies fonctionnelles sont des phénomènes fréquents de la vie courante. L’apparition de ces phénomènes sans traumatismes apparent est l’illustrations des interactions entres les différents tissus et organes. La cause de la pathologie et l’expression douloureuse, ne réside pas nécessairement dans la même localité.

Dans ces circonstances la précision de l’analyse systémique et causale de l’étiopathie prend tout son sens et offre aux patients une réponse efficace et définitive à des troubles chroniques et invalidants.

Cet article met en évidence l’efficacité de l’étiopathie dans la prise en charge des pathologies de la sphères ORL en particulier du pharynx et de l’oreille.

Le traitement de l’otite en étiopathie

 

A travers la pathologie de l’otite, la journaliste met en évidence la pertinence de l’analyse multi-systémique de l’étiopathie. En effet le cas de l’otite chronique est expression classique des interactions entre le pharynx et l’oreille moyenne.

En particulier chez l’enfant, les étiopathes seront en mesure de répondre aux plaintes présentées par les patients, par l’application de techniques mécaniques douces efficaces et sans douleurs.

L’essor de l’étiopathie repose également sur la croissance constante et progressive du nombre de ses praticiens. Formés en six années dans quatre facultés d’étiopathie (Paris, Rennes, Toulouse et Lyon) les étiopathes reçoivent une formation exhaustive alliant théorie et pratique.

 

Le running et l’étiopathie

L’étiopathie est une pratique de soin spécialisée dans la prise en charge des pathologies d’origines mécaniques. L’étiopathe est à la fois un diagnosticien et un mécanicien du corps humain. Ces deux aspects constituent les piliers de la pratique quotidienne des étiopathes. En effet, la recherche de la cause et l’application d’un traitement manuel sont les garants, pour les patients des cabinets d’étiopathie, d’une guérison rapide, efficace et précise.

La pratique de course à pied constitue une activité sportive fréquemment associée à des petits traumatismes intéressant les membres inférieurs. Elle associe à la fois une sollicitation importante du système locomoteur et du système cardio-pulmonaire.

Les étiopathes, par leurs expertises des pathologies mécaniques, en particulier des atteintes musculo-squelettiques sont les interlocuteurs privilégiés des runners réguliers et occasionnels.

Cette expertise professionnelle est aujourd’hui mise en avant par le magazine “RUNNER’S”. En effet une large page est consacrée à l’étiopathie et aux bénéfices apportés par cette thérapeutique aux pratiquants réguliers. Sont mis en avant, les prises en charges spécifiques des membres inférieurs en particulier les tendinopathies achilléennes.

Le mot de l’expert

Un étiopathe, M. Tronc répond également avec précision et concision à la spécificité de l’étiopathie par rapport aux autres thérapies manuelles. Cet étiopathe expérimenté met en avant le caractère objectif, causal et scientifique du diagnostic étiopathique. Cette précision et objectivité constitue l’élément clef de l’efficacité du traitement appliqué par les étiopathes, en particulier sur des patients dont le niveau de sollicitation musculaire est élevée.

La formation des étiopathes

Il est également mis en avant le niveau de formation des praticiens exerçant le métier d’étiopathe. Six années d’études sont en effet indispensables à la pratique de l’étiopathie. Cette formation, dispensée dans quatre facultés libres d’étiopathie associe à la fois théorie et pratique. L’acquisition de connaissances théoriques et la répétitions des techniques thérapeutiques permet aux jeunes praticiens d’être efficaces dès le début de leur activité professionnelle.

 

Un reportage sur la faculté d’étiopathie de Paris

Le 18 mai 2017 a été diffusé un reportage sur la faculté d’étiopathie de Paris et la pratique de l’activité professionnelle d’étiopathe.

Dans ce reportage diffusé sur France 2, les journalistes de télématin mettent en évidence l’excellence de la formation dispensée dans les centres de formations dédiés à l’apprentissage de l’étiopathie.

La formation en France

Il existe quatre centres d’enseignement de l’étiopathie en France : Paris, Toulouse, Lyon et Rennes. Ces quatre facultés libres d’étiopathie dispensent une formation complète de six années post bac organisées en trois cycles :

  • Un cycle premier de deux années, regroupant les matières fondamentales : Anatomie, physiologie, biologie…
  • Un cycle second caractérisé par un approfondissement des systèmes biologiques : Cardiologie, neurologie, gastro-entérologie…
  • Un troisième et dernier cycle de deux années regroupant les matières transversales que sont les principes en étiopathie, la clinique et l’analyse étiopathique…

En parallèle de cette formation théorique, les étudiants en étiopathie suivent un cursus pratique dès la première année afin d’acquérir et de maîtriser les gestes techniques utilisés au quotidiens par les praticiens étiopathes.

L’accès à des formations complémentaires

A l’issu de ce cursus interne aux facultés d’étiopathie, les étudiants futurs étiopathes ont la possibilité de se spécialiser au sein d’universités partenaires :

  • diplôme universitaire d’anatomie clinique,
  • diplôme inter-universitaire d’imagerie neuro-vasculaire,
  • diplôme universitaire d’anatomie abdomino-pelvienne.

Ces formations complémentaires constituent une illustration de la collaboration régulière de l’étiopathie avec les facultés de médecine.

Une formation professionnalisante 

La formation pratique est quant à elle complétée par une année de consultation des étudiants en dernière année au sein de cliniques dédiées à la pratique de l’étiopathie. Ces structures de consultations, sous supervision d’un praticien diplômé et expérimenté, constituent une opportunité pour les étudiants dans l’approfondissement de leur expertise médicale.

En parallèle de cette année d’activité en clinique les étudiants de sixième année effectuent des gardes dans les services d’urgences hospitalo-universitaires afin de se familiariser avec leur future collaboration avec la médecine allopathique.

Réalisé par TroisW agence web | 2017 | Mentions légales